Discours introductif – 5ème forum du CMA (Madrid 26/29 septembre 2017)

par Pierre-Julien DUBOST

Mesdames, Messieurs,

Chers Amis

Vous dire d’abord toute la joie d’être parmi vous pour ce forum dont le thème porte sur le concours que les apprentissages tout au long de la vie apportent et apporteront à la réussite des objectifs du développement durable.

Ma joie est d’autant plus profonde que je sais que mon temps est compté et, qu’au prochain forum, j’aurai franchi la barre des quatre-vingt-dix ans.

Il me sera plus difficile, sinon impossible de mobiliser mes capacités intellectuelles et relationnelles mais, je puis vous l’assurer, que ma motivation pour l’action dans le champ de l’activité collective pour le progrès social, en toute humilité, sera intacte.

Je reste persuadé que le renforcement du lien entre développement durable et éducation tout au long de la vie est une nécessité absolue, sinon face à la complexité et à l’incertitude du devenir de la société, nous n’aurions plus, face à ces handicaps, à nous abandonner au désespoir.

Dans un avant-propos à ce forum, j’ai souligné notre volonté commune, en participant à ce forum, de donner plus de place à l’éducation tout au long de la vie.

Cela, à la fois pour faire l’inventaire de l’existant en matière de ressources et d’expériences éducatives disponibles pour ce challenge qu’est le développement durable mais, et en même temps pour faire collectivement des propositions constructives, relevant d’un esprit d’ouverture et de partage auquel nous adhérons tous.

En préambule à ce forum concernant le développement durable, parlons du constat et de notre réponse à ce constat…

Il nous faut faire face, dans ce monde où la nécessité du développement durable est notre sauvegarde, à la fois à trois phénomènes :

  • La globalisation de l’économie,
  • La révolution scientifique et technique,
  • L’informatisation de la communication

D’où la nécessité impérieuse de faire acquérir aux citoyens des compétences transverses afin qu’ils puissent jouer leur double rôle d’agent économique actif et de personne sociale responsable.

Ces capacités transverses sont et seront essentiellement des capacités de « gestionnaire de processus », Ces capacités relèveront d’un esprit d’ouverture et de partage, axé non pas sur des pyramides de pouvoir mais sur des réseaux de savoir.

Ensemble, dépassons l’inventaire des questions qui semblent réglées et des problèmes qui restent à résoudre pour aboutir à des propositions plus opérationnelles pour créer, maintenir et développer compétence et employabilité au service d’une société de progrès plus inclusive donc moins inégalitaire !

Notre avenir est à ce prix !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *